top of page

Comment concilier allaitement avec reprise du travail ?

Après quelques mois passés avec votre bébé vous allez bientôt reprendre votre activité professionnelle.

Un grand changement dans votre quotidien et dans celui de votre bébé.



Je vous livre dans cet article mes 10 conseils pour préparer cette transition en douceur :


1) Plus le bébé est grand, plus il est facile de concilier travail et allaitement.

Le congé maternité légal est très court (10 semaines). Il est parfois possible de le prolonger en envisageant différentes possibilités : congés payés, RTT, congés parental d'éducation, congé sans solde, reprise à temps partiel et/ou avec une part plus importante de télétravail.

Quelques semaines de plus peuvent faire la différence !

Si vous eu des complications du post partum (obstétricales ou en lien avec l'allaitement), parlez en avec votre médecin. Il faut être en forme pour reprendre le travail avec un tout petit !


2 ) Prendre le temps de réfléchir à comment vous voulez faire évoluer l'allaitement.

Poursuite de l'allaitement exclusif ou allaitement mixte. A vous de trouver l'équilibre qui vous convient le mieux.


3) S'informer sur vos droits de salariée.

Le code du travail comporte plusieurs articles sur les obligations d'un employeur envers ses salariées allaitantes. Préparer votre retour au travail en discutant des modalités avec votre employeur.

Pour autant, rien ne vous oblige à lui faire part de votre poursuite de l'allaitement. Vous avez aussi le droit de le faire sans en parler si la situation s'y prête et que cela vous semble plus simple et vous permet d'éviter des conflits ou des critiques que vous savez inévitables.


4) Discuter en détail avec les personnes qui vont garder votre enfant de son alimentation.

Ne craignez pas de soutenir vos choix et de transmettre des informations sur le rythme du bébé allaité et la conservation du lait maternel. Les professionnels de la petite enfance ne sont pas/peu formés à l'allaitement maternel et accueillent peu de bébés allaités. Prenez le temps de questionner le protocole d'accueil du bébé allaité, et éventuellement de proposer des adaptations.


5) Equipez-vous :

tire-lait double pompage efficace, avec des téterelles à votre taille, vêtements pratiques, plusieurs biberons de recueil, bustier d'allaitement, petite glacière pour la conservation et le transport du lait.


6) Limitez au maximum le gaspillage !

Petites rations de tailles variées, lait décongelé et lait frais sur une même journée, étiquetage précis, récupération du lait non consommé en fin de journée,...Vous allez passer du temps à recueillir du lait. Aucune goutte ne doit finir dans l'évier !


7) Poursuivre l'allaitement à la demande et à volonté dès que vous êtes avec votre bébé.

Chaque tétée compte pour maintenir la lactation.


8) Familiarisez-vous avec le tire-lait quelques semaines avant la reprise du travail.

Profitez-en pour faire un petit stock de lait au congélateur, bien utile pour parer aux journées difficiles et s'affranchir de la crainte du manque de lait.


9) Laissez vous du temps !

Vous allez mettre plusieurs semaines à trouver votre rythme de croisière. Pas de panique en cas de baisse de lactation. Tout est rattrapable, avec du repos, des aliments galactogènes et surtout une fréquence d'utilisation du tire-lait adaptée à votre situation.


10) Mon dernier conseil est de vous faire accompagner.

Tout au long de votre parcours de working mum par une consultante en lactation IBCLC qui saura vous informer et vous guider de manière objective et efficace dans votre projet, en vous donnant des conseils personnalisés (choix du tire-lait, utilisation optimale, durée et fréquence d'utilisation, conservation du lait, ajustements des quantités, ....).


Allaiter et travailler, c'est difficile, mais c'est possible. You can do it !

Article rédigé par Cécile Consultante en lactation IBCL :


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page