top of page

Sommeil du nourrisson, y êtes-vous préparé ?

S’il y a bien un sujet sur lequel nous ne sommes pas sensibilisés pendant la grossesse ou après, c’est bien le sommeil de bébé ! Pourtant, dès les 1ères semaines, cela peut être une source de questionnements voire de stress pour les parents.


J’ai donc à cœur de vous partager quelques informations pour y voir un petit peu plus clair !



Lors du 1er trimestre de vie d’un bébé, nombreux sont ceux qui vont vous manifester un besoin de retrouver les conditions de vie intra-utérine. C’est tout à fait normal puisqu’il vient de passer 9 mois dans le ventre de sa maman avec : du bruit, des bercements, de la chaleur et à l’étroit. Il semble donc normal qu’en arrivant dans ce monde, ils recherchent les mêmes conditions que dans le ventre.

N'hésitez pas à expérimenter pour voir ce qui l’apaise : co-dodo (dans un lit sécurisé prévu à cet effet), emmaillotage, peau à peau, bercements, être en mouvement (porte bébé, poussette, transat berceur, etc), bruits blanc, etc.


De 0 à 8 semaines votre enfant a besoin en moyenne de 16 à 20 heures de sommeil quotidien sur 24h. A ces âges, il est rare que les enfants fassent déjà leurs nuits, c’est à dire 5 ou 6 heures d’affilée. Si votre bébé est en bonne santé et fait ses nuits très tôt, vous êtes un parent chanceux, alors profitez-en !


Pour cette tranche d’âge, la psychologue Anne Bacus explique qu’il ne faut pas maintenir votre enfant éveillé plus de 2 heures d’affilée. Si vous sentez que votre enfant montre des signes de fatigue au bout d’1h ou 1h30 d’éveil, alors vous pouvez l’amener au sommeil.


Les 2 premiers mois, votre bébé ne fera pas forcément la différence entre le jour et la nuit. Cependant, si vers la fin du 2ème mois, il continue de dormir principalement la journée, il faudra le stimuler plus fortement la journée et ne pas le stimuler la nuit. Une astuce consiste à le faire dans le noir total la nuit et laisser un peu de jour passer lorsqu’il fait ses siestes. Ainsi, vous l’aiderai à mettre en place son cycle circadien.



A partir de ses 8 semaines, vous allez pouvoir mettre des choses en place pour lui apporter de bonnes habitudes de sommeil. Voici quelques pistes pour accompagner bébé vers un bon endormissement :

  • Mettre en place une routine du coucher. Elle se décompose en 3 phases : hygiène, détente et affection. La détente et l’affection devraient durer en moyenne 20 min le soir et 5-10 min pour les siestes. Quel est l’objectif de cette routine ? Répondre aux besoins affectifs de l’enfant et du parent, l’amener délicatement vers le sommeil en mettant en place des moments calmes et doux.

  • Chambre la moins stimulante possible : lumière douce, jouets rangés, éviter les mobiles au-dessus du lit ou trop d’informations dans le lit quand c’est un enfant curieux

  • Horaires stables

  • Respecter des temps d’éveil adaptés (voir tableau en bonus). En effet, si vous faites des temps d’éveil trop long et trop stimulant, votre enfant aura du mal à s’endormir ensuite que ce soit pour la sieste ou le soir.

  • Essayer de ne pas l’endormir au sein ou au bras mais de le déposer encore éveiller dans son lit et l’accompagner pour s’endormir. Ce point est très challengeant pour de nombreux parents, ne vous culpabilisez pas si votre enfant n’est pas encore autonome à l’endormissement.

  • Couchez votre enfant toujours au même endroit (dans la mesure du possible). Certains enfants peuvent dormir partout et dans n’importes qu’elles conditions. D’autres, auront besoin de repères claires pour trouver le sommeil.

  • Conservez l’habitude de garder sa porte de chambre fermée. Son environnement sera plus calme et silencieux et votre besoin d’intimité sera respecté. Lorsque vous irez dormir, si vous en ressentez le beosin vous pouvez entrouvrir sa porte.


En matière de sommeil, oui il y a de bons conseils mais il y a également la réalité du terrain, qui comprend de nombreux facteurs comme la personnalité de notre enfant, la nôtre, le contexte familiale, notre état d’épuisement, les émotions de chacun. Tout cela peut être une source de stress et de culpabilité pour les parents. Je profite donc de ce moment pour vous rassurer. Vous faites ce que vous pouvez avec vos moyens, vos connaissances et surtout tout l’amour que vous avez ! Et si vous sentez que c’est trop difficile, il y a des professionnels qui pourront vous accompagner.


Pour prendre rendez-vous avec Stéphanie notre experte en sommeil de bébé, c'est par ici :



En bonus : un tableau rythme de sommeil par tranche d’âge.


Tableau périodes de sommeil
.pdf
Download PDF • 130KB


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page