top of page

Douleurs pelviennes et ostéopathie


Douleurs pelviennes ostéopathie Espace Bola

Les douleurs pelviennes correspondent aux douleurs ressenties dans la région du pelvis, c'est-à-dire au niveau du bas du ventre et du haut des parties génitales. Elles peuvent être d'intensité légères à très intenses et sont chroniques chez 11 à 20% des femmes.


Elles sont plus fréquentes chez les femmes en âge de procréer que dans les autres catégories de la population et sont le plus souvent liées à des causes urinaires ou gynécologiques.


Les douleurs pelviennes aiguës et chroniques, qu’elles soient permanentes ou répétées à intervalles de temps plus ou moins réguliers, sont une des causes les plus courantes de consultation en gynécologie. Elles sont difficiles à interpréter et à traiter. En effet, la douleur pelvienne peut révéler de très nombreuses affections de la sphère génitale, mais aussi des systèmes digestif, urinaire ou ostéo-articulaire.


L’ostéopathe peut soulager ces troubles gynécologiques fonctionnels en agissant sur le système mécanique, mais aussi hormonal et nerveux. L’ostéopathie gynécologique offre aux femmes une aide très précieuse en intervenant sur des troubles qui peuvent être liés à des dysfonctionnements mécaniques, tels qu’une baisse de mobilité de l’utérus, les antéversions ou les rétroversions utérines. Les mobilisations de l’utérus se font le plus souvent par voie externe. Les champs d’application de l’ostéopathie gynécologique sont nombreux : douleurs pelviennes, pesanteurs abdominales, dysménorrhées, aménorrhées, irradiation, suite de péridurale, de ponction lombaire, œdèmes, accompagnement des fausses couches, préparation pré-conceptionnelle, accompagnement pré et post natal, épisiotomie, ligature de trompes, ménopause.


L’ostéopathie gynécologique peut également être une aide en cas de blocages mécaniques, car toute mauvaise position ou déséquilibre du bassin tend les ligaments qui compriment les vaisseaux et les artères nourrissant les organes liés à la reproduction. Le bon fonctionnement des organes reproducteurs dépend de leur bonne vascularisation. En effet, l’hypovascularisation de l’utérus rend la muqueuse moins apte à retenir l’embryon. Le traitement ostéopathique va consister à redonner une mobilité au bassin et aux organes de reproduction et favoriser une meilleure vascularisation afin que l’ovulation soit de meilleure qualité et que la nidation puisse se faire.


Dans le cas d’une immobilité utérine, par exemple, l’ostéopathe va traiter la cause et pourra le cas échéant, permettre à la femme de pallier un déséquilibre qui perturbe sa vie intime et/ou sa capacité à procréer.


A tous les âges de la vie, de la jeune femme à la femme ménopausée, l’ostéopathie peut apporter des réponses aux troubles et dysfonctionnements hormonaux des femmes.



Ostéopathe DO à Libourne

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page